mise à jour : 31-03-2010


cinet.chim


II. Réaction élémentaire


Histoire

Arrhenius

Le suédois Svante Arrhenius (1859-1927) a travaillé principalement sur la dissociation électrolytique ( théorie des ions en 1900).

Il a fait ses études à l'université d'Uppsala puis débuté ses recherches à Stockholm en 1881. Il a présenté en 1883 sa thèse "Recherche sur la conductivité galvanique" dont la deuxième partie présente une "Théorie chimique des électrolytes". Il n'obtient qu'une mention de quatrième classe (Non sine laude approbatur) qui l'excluait légalement du cours académique. Mais Ostwald le soutient et il obtient finalement un poste à Uppsala. De retour en Suède après un long voyage, il enseigne à Stockholm, devient recteur de l'Ecole technique supérieure et reçoit le prix Nobel en 1903.

Il a énoncé la relation empirique qui porte son nom, entre la constante de vitesse et la température, en 1889.

En 1896, il entrevoyait la possibilité d'un réchauffement climatique dû au CO2 ajouté dans l'atmosphère par la combustion des carburants fossiles, en y voyant en fait un moyen de conjurer le retour des glaces