mise à jour : 31-03-2010


cinet.chim


V. Cinétique de quelques réactions composées typiques


Histoire

Loi de Grotthuss-Draper

Le lien entre lumière absorbée et effet chimique résultant a été tout d'abord clairement perçu, à partir de considérations théoriques, par Theodor von Grotthuss en 1817 et redécouvert, en 1841, par J. W. Draper, à la suite de ses expériences. La loi de Grotthuss-Draper, dit que seules les radiations absorbées par les espèces chimiques peuvent provoquer une réaction photochimique.

Theodor von Grotthuss (1785-1822) - John William Draper (1811-1882)


Loi de Stark-Einstein
ou loi de l'équivalence photochimique

Cette loi a été formulée indépendamment par Johannes Stark et Albert Einstein entre 1908 et 1913, et l'association de ces deux noms est pour le moins étonnante (voir ci-dessous). Elle postule que, dans un processus photochimique, une molécule réagit pour chaque quantum d'onde électromagnétique absorbé. Le saut énergétique molaire est alors  ΔE = NAhν.

Par "réagit", il faut entendre un acte rigoureusement élémentaire, tel que le passage à l'état excité, et non le résultat des réactions qui en découlent.

Elle ne s'applique qu'aux procédés classiques utilisant des sources lumineuses d'intensité modérée. Avec des sources de haute intensité, et, de plus, de lumière cohérente, comme celles utilisées en photolyse éclair ou avec les lasers, il est possible d'observer l'absorption simultanée de 2 photons. Ainsi, par exemple, une molécule qui n'absorbe normalement que dans l'ultra-violet autour de 300 nm peut être excitée par un photon à 600 nm.

Johannes Stark (1874 –1957), physicien allemand, prix Nobel de Physique. Fortement impliqué dans le régime Nazi. Dans son livre de 1934 "Nationalsozialismus und Wissenschaft" il soutient que la priorité des scientifiques est  d'aider l'Allemagne dans la production d'armes. Il y dénonce des théories physiques en tant que "juives" et demande que les postes de scientifiques soient réservés aux allemands de sang pur. Il a été condamné à quatre ans de prison par une cour de dénazification, en 1947.

Albert Einstein (Ulm, Württemberg, Allemagne 1879 - Princeton, New Jersey, USA 1955)

On ne le présente pas, on le reconnaît juste :


Einstein enfant

Einstein adulte


"Ma condition humaine me fascine. Je sais mon existence limitée et j'ignore pourquoi je suis sur cette terre, mais parfois je le pressens. Par l'expérience quotidienne, concrète et intuitive, je me découvre vivant pour certains autres, parce que leur sourire et leur bonheur me conditionnent entièrement, mais aussi pour d'autres hommes dont, par hasard, j'ai découvert les émotions semblables aux miennes.

..."

Albert Einstein - Premières phrases de "Comment je vois le monde".
Traduit de l'Allemand par Maurice Solovine et Régis Hanrion. Editions Flammarion 1979. ISBN 2-08-081183-5